Qui suis-je, mon regard sur le shiatsu

Éducatrice spécialisée de profession, je m’intéresse depuis longtemps à la prise en charge du corps des personnes handicapées comme moyen de communication et d’adaptation à leur environnement et en institution.

L’expérience de l’appropriation de son corps est à mon sens une des voies essentielles pour tendre au bien être. Longtemps, j’ai considéré que le corps était un instrument que l’on contrôle par l’alimentation, la musculation. J’ai découvert petit à petit que le corps ne se domptait pas et qu’il s’apprivoisait à notre rythme.

C’est dans cette optique que je me suis formée à la discipline du shiatsu. A travers les enseignements délivrés par France Shiatsu, j’ai acquis des connaissances essentielles en anatomie, ainsi qu’une compréhension des systèmes endocrinien, immunitaire, lymphatique nécessaire à la pratique d’un toucher adéquat.

A travers ce parcours, j’ai pu découvrir les principes de la philosophie orientale, discipline qui offre un regard holistique sur l’homme, et sur son interaction avec son milieu, toujours dans un principe d’équilibrage.

Le shiatsu peut ainsi se résumer en une méthode de toucher permettant au praticien d’identifier les déséquilibres du corps et de l’esprit de son client et d’adapter ensuite sa pratique de manière à rééquilibrer ce corps.

Cependant le shiatsu reste un échange. De part ses connaissances, le praticien va amener le client à prendre conscience de ses déséquilibres et lui donner des conseils de mouvement, de respiration, d’alimentation à expérimenter au quotidien.

Ainsi, la pratique régulière du shiatsu, la compréhension des bases de la médecine traditionnelle chinoise, incitent à vivre en harmonie avec notre milieu, en nous sensibilisant à une démarche écologique en particulier en s’alimentant avec des produits locaux et de saison.

Je me suis formée à  L’Atelier du Shiatsu Luynes, école de formation rattachée à France Shiatsu. Mes formateurs sont Hervé et Rachel Eugène, personnes à l’initiative de la création du Syndicat Professionnel de Shiatsu.

Le Syndicat Professionnel de Shiatsu a permis une reconsidération de la profession, dont la formation est aujourd’hui reconnue Diplôme de niveau 3 (bac plus 2) depuis 2016.
L’exigence de formation afin d’exercer garantit à la clientèle un accompagnement de qualité.

Je m’engage en tant que praticienne shiatsu a être toujours dans une démarche de formation et ce, en faisant régulièrement des stages de perfectionnements au sein de mon école.

Publicités